Mieux connaître l'artiste


Native de Paris, mais ayant habité les quatre coins de l’hexagone, Juligne réside aujourd’hui au centre de la France depuis quelques années.

Elle présente dès l’enfance un sens aigu d’observation et des facilités pour le dessin. Sa passion la mènera à suivre des études centrées sur l’architecture et le dessin technique, car aux yeux de ses parents cette voie semble être alors un possible débouché correspondant à ses compétences.

En 2013, son CV est constitué d’emplois principalement "alimentaires". Autodidacte, Juligne décide de prendre les pinceaux pour peindre à temps plein des portraits et des corps féminins à l’acrylique et parfois des enfants à l’aquarelle.
 
Les tableaux de Juligne sont principalement orientés vers de subtiles tendances de représentativité de la beauté féminine, évoluant dans un univers très graphique où les couleurs vives et éclatantes sont un exutoire pour la créativité qu’elle exprime, indispensable à son équilibre.

 

Henri OLIVER


Ma démarche artistique

Enfant, ce sont mes lectures des livres d’art sur les grands maîtres comme Gustav Klimt, Alfons Mucha, Van Gogh et Claude Monet qui ont été mes premières références artistiques. Curieuse de tout, avec internet, mes recherches se sont orientées rapidement sur les artistes contemporains des années 2000. Mes influences sont multiples : l’art numérique, les bandes dessinées, les films d’animation, le street art, sont des sources d’inspiration infinies.

Lorsque que j’ai voulu vivre de ma passion, l’acrylique s’est imposée d’elle-même. Elle m’offre d’infinies possibilités d’expression, me permet d’obtenir de surprenants effets et surtout c’est le seul médium capable de retranscrire sur toile, ma manière rapide et instinctive de travailler.
A la sortie du tube elle est gluante et luisante. Je la travaille alors en couche épaisse comme l’huile, et en variant l’apport en eau, je module sa consistance et réalise des lavis très légers donnant des effets mouillés comparables à ceux de l’aquarelle.

Dans mes peintures, je développe mon goût pour la simplicité, le naturel et je m’épanouie dans des compositions spontanées aux couleurs vives et chatoyantes. Ce que je cherche à retranscrire dans mes portraits, c’est l’énergie, la sensualité et la beauté des femmes dans leur intimité comme des instants volés, pour dévoiler une féminité tendre.
Je travaille entre la volonté de montrer et l’envie de suggérer, à travers le détail d’un vêtement, un décolleté, la position d’une main ou le regard, en détaillant ou pas une partie de mon modèle, pour provoquer trouble et émotion sans jamais le dévaloriser ou le rabaisser à un simple objet de désir.
Les femmes m’inspirent sans doute parce que c’est ce que je connais le mieux et c’est un univers dans lequel je me sens bien.

Le fond de mes tableaux, est une étape importante, car il va déterminer l’ambiance générale de l’œuvre. J’apprécie de le traiter de manière abstraite en laissant libre cours à mes mains, sans pinceaux, avec un simple chiffon, en utilisant une harmonie de trois à quatre couleurs.
Ensuite, je trace mon ébauche et commence ma peinture le plus souvent par le regard, les yeux, car ce sont eux qui expriment le caractère du sujet, son âme, la vie… J’aime surtout lorsque mes sujets ne regardent pas directement le spectateur droit dans les yeux.
Pour moi, les mains sont elles aussi, des éléments très expressifs et peuvent révéler des sentiments très profonds, c’est pourquoi, elles sont très présentes dans mes compositions.

Pour terminer, j’aime sortir mes portraits de leur contexte, en les peignant sans décors, mais en les encadrant de traits entrelacés en angle droit formant comme des croix. Sans doute mon côté « architecture » qui ressort ? Ainsi, je trouve que mes portraits sont plus mis en avant et ressortent de la toile.

Réussir un portrait, revient à saisir ce moment d’humanité et d’arriver à retranscrire ce qui en premier lieu m’a donné envie de peindre cette personne. Lorsque je peins, j’éprouve une sensation de bien-être, une sérénité immense et j’y mets beaucoup d’amour. Et si mes tableaux, arrivent à procurer un moment plaisant à celui qui le regarde, j’estime alors que j’ai réussi ma mission !